Daniel #Cohen, le pessimisme du « c’était mieux avant »?

L’ouvrage de Daniel Cohen, Daniel Cohen, « Il faut dire que les temps ont changé… » Chronique (fiévreuse) d’une mutation qui inquiète, connaît un certain succès.

A l’évidence, ce livre (que je n’ai pas encore lu) comporte indubitablement (pour les différentes recensions, que j’ai lues en revanche) de nombreux faits et développements très justes.

Toutefois, il s’en dégage comme une tonalité catastrophiste et désemparée: la raison de son succès?

Daniel Cohen, « Il faut dire que les temps ont changé… » Chronique (fiévreuse) d’une mutation qui inquiète, Albin Michel, 2018. 224 p., 19 €.
Pour un exemple de recension: Christian Baudelot, « Un économiste tire la sonnette d’alarme », La vie des idées, 29/10/2018.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s