Le monde en quête de sens ou le sens en quête du monde?

Benamouzig et Borraz écrivent dans un article sur les formes de la coordination, à partir de leur recension des enseignements de la méthode Crozier / Friedberg :

« Les systèmes de gouvernement contemporains continuent de dépendre de formes de connaissance qui, par leur généralité, expriment une capacité de contrôle et de production de sens face à la complexité sociale. »

Est-ce aussi pour ne pas suffisamment réinvestir ces systèmes de normes et d’idées que le monde et la politique nous paraissent si désordonnés ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s